Aujourd'hui un avis sur une fin de série que j'ai adoré! Attention, à ne pas lire si vous n'avez pas lu les tomes précédents!

divergente 3

Fiche d'identité: Véronica Roth, Divergente 3, Nathan, 2014, 456 pages, 16 euros 90.

L'histoire: Après avoir entendu les révélations d'Edith Prior, les avis divergent pour savoir s'il faut sortir ou pas de la ville. En attendant, la réorganisation sans faction continue, même si des poches de résistance se forment... Tris et ses amis vont avoir à nouveau leur monde et leurs certitudes bouleversées.

Mon avis sur le tome 1 ici.

Mon avis: une fin presque à la hauteur de la série entière.

Divergent et moi c'est une belle histoire de coup de coeur. J'ai repéré cette série dès sa publication, peu avant mon anniversaire, et il m'a suffit d'une nuit pour en être amoureuse. Je ne sais pas pour vous, mais chez moi, quand je suis une série vraiment depuis sa sortie, que je l'ai découverte seule et pas parce qu'on m'en a beaucoup parlé, chaque tome a une saveur particulière et encore plus le dernier.

Commençons par ce qui blesse... Premièrement, on le redit même si apparemment l'éditeur ne nous écoute pas, la couverture est à nouveau horrible. Passons sur le fait que Tris est blonde normalement, mais quand on voit les couvertures originales, on a franchement envie de hurler Pourquoi?????????????? Suite à l'immense déception qu'avait suscité le tome 2, on aurait pu croire que la couverture du tome 3 serait à nouveau l'originale... Mais non... Et en plus de cela, Nathan a changé le format! Je crois que vous n'avez pas compris ce qu ressentaient les lecteurs amoureux des livres...

Deuxièmement: nous l'avons enfin, cette fameuse explication, le pourquoi de l'existence des divergents, des factions, de la ville de Tris... Et je dois dire que j'ai été légèrement déçue... J'ai eut l'impression qu'elle avait voulu chercher compliqué là où elle aurait pu faire simple. Personnellement, j'ai du relire plusieurs fois l'explication pour bien comprendre et je pense que quelques lignes de plus n'auraient pas fait de mal pour bien saisir le monde que Veronica Roth a créé...

Malgré cela, ce livre reste un coup de coeur. Et ce surtout grâce à sa fin... J'ai été vraiment dévastée, çà faisait longtemps que je n'avais pas pleuré comme çà pour un livre et cela montre bien mon attachement à cette histoire et à ses personnages. J'ai pleuré, pleuré durant toutes les dernières pages, ne pouvant m'arrêter de lire, même s'il était 1h30 du matin, exactement comme quand j'ai lu le premier livre (les pleurs en moins à l'époque). Toutes les actions (qui sont omniprésentes, on ne s'ennuie pas à la lecture!) de manière générale, pas juste cette fin, sont très bien amenées et totalement en accord avec les personnages créés par l'auteur. En effet, chacun de leur choix est cohérent avec leur personnalité, avec ce qu'ils ont déjà fait dans les tomes précédents, a tel point que j'avais finalement deviné au bout d'un moment l'avenir de Tris et Quatre. Ils sont malmenés certes, mais un auteur n'est jamais aussi bon que quand il sait faire du mal à ses personnages principaux. On lui en veut à Véronica Roth, mais finalement on sait que le livre n'aurait pas été aussi bon sans çà.

Un gros point positif: l'alternance des points de vue entre Quatre et Tris, nouveauté dans ce tome mais qui reprend bien l'idée des nouvelles avec le point de vue de Quatre publiées en parallèle. Quatre est un personnage chouchou pour beaucoup de lecteurs, moi il est dans mon top des personnages masculins que j'idolatre ^^, et elle a fait beaucoup d'heureuses ainsi, rendant aussi l'histoire plus profonde.

Bref, un dernier tome qui ne nous laisse aucun répit jusqu'à une fin cohérente, dramatique, mais magnifique. Une des meilleures séries dystopiques.

Maia