J'ai hésité à mettre ce titre dans la catégorie grand classique ou littérature fantaisie mais on va dire que aujourd'hui je vous présente un grand classique de la Littérature fantaisie/fantastique.

Fiche d'identité: Marion Zimmer Bradley, Les dames du Lac, Le livre de Poche, 1982, 6 euros 50, 395 pages. Ce livre est le premier d'un cycle de quatre livres.

L'histoire: Alors que leur pays est envahi par les Saxons, Viviane et Merlin, prédisent à Ygerne qu'elle portera le roi qui les unira tous contre l'envahisseur. Plus tard, Morgane, soeur d'Arthur, commence son apprentissage à Avalon. C'est ici le début de la légende arthurienne qui nous est compté, mais avec en point central les femmes et en décor la lutte entre les anciennes croyances et la religion chrétienne.

Mon avis: Mais pourquoi je ne l'ai pas lu avant!

J'avoue n'avoir jamais rien lu sur les légendes arthuriennes. J'ai commencé une fois Chrétien de Troyes mais je n'ai pas tenu plus de trente pages... Par contre, j'aime depuis longtemps, au travers de films, séries... la légende du roi Arthur, l'histoire d'Avalon et de la Dame du Lac. Après coup, je me suis rendue compte que j'avais même vu l'adaptation cinématographique de ce livre! J'ai donc été conquise par ce roman.

Voir finalement toutes ces femmes, leur rôle, leur parcours, leurs sentiments... C'est un point de vue parfait mené par une plume au registre légèrement soutenu très bien adapté au thème ici adopté. Les descriptions nous immergent totalement dans Avalon! Bref, j'ai voyagé, j'ai aimé, j'ai eut peur, j'ai souffert... Un régal!

On y voit surtout Viviane, Morgane et Guenièvre. Je n'ai pas eut de préférences particulières pour  l'une des trois. Elles ont toutes leurs points forts et leur faiblesse et ont toute une raison pour qu'on les apprécie.Par contre j'ai détesté Lancelot! Il passe de Morgane à Guenièvre en moins d'une minute et est prêt à abandonner son roi alors qu'on ne jure que par sa loyauté.

J'ai eut une légère frustration dans le passage sous silence de l'accession d'Arthur au pouvoir, alors qu'on la promettait difficile, mais c'est pour respecter le point de vue pris par l'auteur.

En cadre de la légende arthurienne, on retrouve les guerres de religion et finalement l'auteur n'y va pas de main morte avec les chrétiens! Moi j'ai trouvé qu'elle retranscrivait bien l'intolérance qui a causé des guerres de religions durant des siècles.

Maia

Ce livre a été lu dans le cadre d'une lecture commune avec le groupe facebook Lectures partagées. Voici les autres billets publiés à ce jour:

¤ http://grignoteuse.wordpress.com/2012/08/18/les-dames-du-lac-marion-zimmer-bradley/

¤ http://addiction--books.blogspot.fr/2012/08/le-cycle-davalon-tome-1-les-dames-du.html?spref=fb

Cette lecture rentre dans le cadre du challenge la littérature fait son cinéma:

Challenge La Littérature fait son cinéma 2012    les-brumes-d-avalon