Aujourd'hui, un peu de fantaisie jeunesse. Attention, mon avis va détonner des coups de coeur que j'ai vu passé sur la blogo.

fiancés

 

Fiche d'identité: Christelle Dabos, Les fiancés de l'hiver (la passe miroir, tome 1), Gallimard Jeunesse, 2013, 500 pages.

L'histoire: Ophélie vit dans un monde post apocalyptique où, après une grande catastrophe, le monde s'est divisé en morceaux de terre, les arches. Chaque arche est régit par un esprit de famille et ses habitants ont un pouvoir différents mais assez proche par arche. Elle a l'âge de se marier, mais a déjà refusé plusieurs unions jusqu'au jour où on l'oblige à se marier avec quelqu'un d'une autre arche, Torn, fiancé peu avenant et qui la prévient que son monde va être dangereux pour elle. On la suit donc à la découverte de ce nouveau monde et on essaye de comprendre avec elle pourquoi cette union a été arrangée.

Mon avis: un univers auquel je n'ai pas adhéré.

L'auteur a créé dans ce livre tout un univers, avec ses propres lois, sa propre géographie qui est original et riche, çà on ne peut pas lui enlever... mais dans lequel je n'ai absolument pas pu rentrer. Je bloquais sur des mots, sur des descriptions, sur l'oganisation, et j'ai donc eut un mal fou à m'y projeter et a vraiment bien tout comprendre, surtout au début. Certaines composantes sont pour moi encore abstraites, comme le terme arche et les esprits de famille. Pour ce dernier point, le problème est qu'on ne sait plus si on doit les assimiler à des dieux ou non, l'esprit de famille d'Ophélie portant le nom d'un dieu que nous connaissons mais pas celui de Torn.

L'intrigue du livre, si elle laisse présager quelques mystères pour la suite, était pour moi presque déjà vue avant la moitié du livre... Du coup, l'intérêt du livre est pour moi très vite retombé. Mais n'oublions pas que le public visé est la jeunesse, même si parfois le vocabulaire (et l'univers) me semble compliqué pour la jeunesse. L'intérêt est revenu pour moi quand Ophélie arrive à la cour où on voit vraiment des ressorts intéressants avec les intrigues, les coups bas ... Mais, ce moment introduit aussi un personnage qui ne m'a absolument pas plu. On peut détester un personnage mais lui est vraiment dérangeant (spoil en surbrillance) il s'agit du petit prince qui n'hésite pas à menacer Ophélie mais aussi à massacrer tout un clan. C'est un enfant psychopathe c'est sûr. Et lui vraiment, çà n'ai pas passé, je n'ai pas compris l'intêret de l'avoir fait si jeune, c'est franchement inutile et non pertinent je trouve. (fin du spoil).

Les personnages ne m'ont donc pas convaincu non plus. Ophélie manque clairement d'intelligence et de peps pour en faire une héroïne appréciable et à laquelle on peut s'attacher. J'ai par contre beaucoup aimé Torn, alors qu'il ne fait pas tout pour être aimable, et si je lis la suite, çà sera seulement pour voir s'il fait partie des méchants ou pas car je l'ai adoré!

Bref une lecture qui n'a pas su me séduire. C'était bien mais...

Maia

Merci aux éditions Gallimard Jeunesse pour cette découverte.

 

En compétition pour La Voix des blogueurs 2014:

 

 

 

 

lvdb22

 

 

 

 

 

 

Note: 10/20

 

 

 

2/5 écriture

 

 

 

3/5 histoire

 

 

 

2/5 plaisir de lecture

 

 

 

2/4 personnages

 

 

 

1/1 couverture