Bonjour à tous,

Aujourd'hui je vous propose ma chronique du livre audio que j'ai reçu lors de la masse critique de Babelio.Il s'agit de La sonate à Kreutzer, de Tolstoï. Il rentre donc dans la catégorie grands classiques. Souvenez-vous que la catégorie grands classiques  est un peu particulière. Pas de critique aussi aboutie que pour les autres livres parce que d'une part je n'oserais jamais et d'autre part le but est surtout de vous faire découvrir le livre.

tolstoi


J'ai eut ce livre en version édition grâce aux éditions Thélème (merci à eux), mais il existe en poche notamment chez folio.

L'Histoire: un débat dans le train entre un avocat et sa future femme sur le mariage lance un des voyageurs sur le récit de sa vie... Il se trouve qu'il a tué sa femme de jalousie... Il explique alors sa jeunesse dépravée, comment il s'est rangé par convention pour se marier, comment il a cru que ce qu'il faisait été bien, et le pouvoir des femmes sur les hommes...

Mon avis: Ce fut une grande joie pour moi de connaître Tolstoï que je n'avais jamais lu. 

Avoir le point de vue d'un meurtrier, essayer de comprendre son acte, j'apprécie cela comme je l'avais aimé dans L'adversaire. Ce récit surtout permet à l'auteur de démonter plusieurs faux semblants de la société: le "droit" des hommes d'être volage avant d'être fiancé, le mariage de convenance et la joie qu'il peut apporter... Cette société de mensonges, de faux semblants, de paraître est dénoncée par l'auteur et montre comment cela peut mener au pire par le biais du meurtre que le personnage a commis. Finalement, ce livre m'a beaucoup fait pensé à un traité philosophique, le sujet comme le registre, le vocabulaire employé. Ce meurtrier a une éloquence parfaite tout de même! De ce fait aussi, le livre est parfois dur à suivre et peut sembler long... Il faut donc tout de même un minimum s'accrocher à ce livre (3heures de livre audio ou environ 300 pages). J'aurais aimer également que le narrateur prenne une place plus importante, participe au débat... au lieu de juste retranscrire les paroles du meurtrier...

Enfin, j'aimerais apporter une attention particulière au titre que je trouve tellement bien choisi, il retranscrit toute l'intensité de l'horreur que vit le meurtrier avant d'en arriver à cet acte...

Maia et les livres audio: première découverte pour moi d'un livre audio. C'est agréable pour moi de pouvoir écouter un livre en marchant et je pense bien à ceux qui en ont besoin, c'est bien pratique. La voix du narrateur est importante et il faut donc bien le choisir. Ici, elle était bien posée, avec une bonne élocution, bien choisie.  Juste un petit problème, le dialogue est parfois un peu dur à suivre lorsqu'on a pas les tirets sous les yeux! Enfin, 20 euros pour un livre audio, même si je ne l'ai pas acheté pour ma part, je dois dire que cela est cher, surtout pour un livre ancien... (qui doit être libre de droit je suppose?)

Maia