Aujourd'hui, une lecture numérique.

 

les-filles-de-mr-darcy

 

Fiche d'identité: Elizabeth Aston, Les filles de Mr Darcy, Milady, 2012, 370 pages, 5 euros 99 en numérique, 8 euros 27 en version papier.

L'histoire: 20 ans après la fin d'Orgueil et Préjugés, nous retrouvons les cinq filles d'Elizabeth et de Darcy à Londres, alors que leurs parents sont en mission diplomatique à Constantinople. Elles vont alors faire leur entrée dans le monde après avoir vécues toutes ces années à Pemberley, et être confrontées aux rumeurs, aux hommes qui en veulent à leur rente, aux plaisirs des bonnes soirées, mais aussi à des anciennes connaissances de leurs parents.

Mon avis: Une lecture agréable.

J'ai acheté ce livre lors des opérations ebooks de Bragelonne à 1Euros. J'avais envie d'une lecture légère pour mon challenge numérique (en février c'est par ici: http://www.facebook.com/events/727701930588164/

Mon choix s'est alors porté sur ce livre. Mais avec le recul, je me dis que dans toute ma vie je n'ai lu QU'UN seul livre de Jane Austen (ne me jeter pas de pierres...) et c'était bien-sûr Orgueil et Préjugés que j'avais adoré!!! Alors j'aurais sans doute mieux fait de lire d'autres Jane Austen et d'en être rassasiée avant de lire de la littérature para-austenienne...

Deux choses m'ont dérangé à ma lecture. D'abord, j'ai été partagé entre la joie de retrouver les personnages d'Orgueil et Préjugés, de voir ce qu'ils sont devenus, l'hommage que cette littérature représente et la gêne que j'éprouvais avec ce type de littérature qui consiste à vendre des livres en reprenant l'univers d'un autre... mais surtout en reprenant des idées du livre original, à savoir ici donc Orgueil et Préjugés... Par exemple les jumelles sont une copie conforme de Lydia et entraîne une intrigue similaire à une partie du livre original... Quand je vois l'engouement autour de cette littérature de la part de fan de Jane Austen, je me dis que je pourrais passer au dessus... Mais personnellement j'aurais toujours une gêne vis-à-vis de cette littérature.

Ensuite, j'ai trouvé le style parfois maladroit... avec des transitions mal formulées, comme si l'auteur pouvait passer du coq à l'âne d'une phrase à l'autre sans qu'on s'en offusque ou que cela nous gêne... Je ne sais pas si c'est un problème de traduction ou bien de style de l'auteur mais franchement, c'est à revoir!

Si on oublie ces deux points, ma lecture a été agréable. J'ai aimé l'ambiance de Londres qui transpire de ce livre: les ragots, les intrigues, les apparences, les soirées, les têtes fortes et les personnes qui rentrent dans le rang. L'image peu flatteuse de Paris m'a fait sourire et retranscrit bien l'image de supériorité qu'inspirait leur mode de vie aux Londoniens de l'époque. Bref, j'ai fait un joli voyage dans le temps, j'ai été transporté au milieu du monde des demoiselles Darcy et j'ai vécu à fond avec elle, ce qui fait que j'ai tourné les pages à toute vitesse.Les intrigues m'ont plu, parfois surprises, parfois j'ai vu venir de loin ce qui allait se passer.

J'ai beaucoup aimé les personnages créés par l'auteur, les personnalités des filles qui sont finalement assez éloignées de celle de leurs parents. Je n'ai pas ma préférée car toutes sont agréables à suivre. C'est un point fort pour ce livre qui n'oublie aucune des héritières Darcy dans le déroulement de l'intrigue. Quelque chose qui m'a paru vraiment une idée de génie a été de reprendre la soeur de ce cher Mr Bingley qui tente de se venger sur nos demoiselles du fait que Darcy n'ait pas voulu d'elle... Quel dommage par contre que ni Lizzy ni Mr Darcy n'apparaissent... Pour les fans, les voir en parents auraient été vraiment génial.

Bref, des plus et des moins, mais en refermant le livre je me suis dis que j'avais passé un bon moment.

Maia