Aujourd'hui, une nouveauté poche qui m'a totalement emballée. Merci à Cassie de La tête dans les étoiles pour le conseil.

l'épopée

Fiche d'identité: Kerry Reichs, L'épopée du perroquet, Pocket, 2010, 465 pages, 8 euros 10

L'histoire: Maeve, 25 ans, meurtrie par un évènement dans son passé, décide de quitter sa bourgade après avoir perdu son travail et de traverser les Etats-Unis pour rejoindre Los Angeles mais tout ceci en passant par les patelins aux noms les plus insolites et au volant de sa vieille voiture. Et bien-sûr avec son perroquet Oliver! Mais rien ne va se passer comme prévu et elle va échouer à Coin Perdu...

Mon avis: presque un coup de coeur!

Je dois dire que ce livre est une parfaite lecture détente/été. Pourtant, l'histoire n'est pas toute rose. Maeve, le personnage principal et narrateur de ce livre, c'est vous, c'est moi (bon peut-être surtout moi ^^): maladroite, dépensière alors qu'elle n'en a pas les moyens , hypocondriaque, excitée, paumée... Son passé a été marqué par un évènement difficile et même si on sent bien que quelque chose ne va pas, on ne sait pas tout tout de suite et l'auteur réussit à nous surprendre sur le pourquoi. En pleine reconstruction, elle va rencontrer Coin Perdu et ses habitants. D'un sujet grave très bien traité et qui laisse à réfléchir, on arrive en plein livre de filles quand elle devient libraire et croise le regard de son beau patron. Même si on devine très bien la fin, on apprécie lire le cheminement de Maeve et de l'histoire. Vous l'aurez compris, j'ai aimé l'intrigue, pleine de rebondissements, de hauts et de bas, de tours et détours. Cela m'a énormément rappelé les livres de Nicholas Sparks  (Un choix par exemple ou N'oublie jamais) que j'ai pu lire, qui sont toujours triste mais avec une belle histoire d'amour et qui pousse les personnages à réfléchir sur eux-mêmes et à évoluer. Si Maeve est forcément attachante par son histoire et son caractère (et outre le fait que je me suis totalement identifiée à elle), les autres personnages ont TOUS un quelque chose qui fait qu'on les apprécie: parmi mes préférés le tatoueur philosophe, l'écrivain en manque d'inspiration et qui peut parfois oublier de manger, les mamies qui se chamaillent, le perroquet au vocabulaire débridé... Les rencontres que fait Maeve sont vraiment agréables et ne font que rehausser le roman.

Le petit bémol que je noterais est au niveau du style. Bien que simple et accessible, il manque parfois de fluidité. Je ne sais si cela est dû à l'auteur ou à la traduction mais par moment j'avais vraiment l'impression qu'il manquait des paragraphes, je tournais ma page et puis je me disais "mince j'ai sauté une page" mais en fait non... Ou alors c'est un défaut de mise en page, il faudrait quelques signets pour faire des séparations à certains endroits et rendre ainsi le récit plus clair.

Bref, une lecture d'été qui trouve le bon équilibre entre sérieux et léger.

Maia