On continue dans les lectures et chroniques Imaginales... Après La dernière Terre, j'ai continué mes lectures Homme Sans Nom (stand qui va se voir attribuer les 3/4 de mon budget Imaginales ^^) et pour le coup on est vraiment pas loin du coup de coeur, il manque un je ne sais quoi ^^ Mais un tout petit petit.

iluvendan

Fiche d'identité: Nicolas Debandt, Marc Antoine Fardin, Rencontre avec Gaeria (Iluvendan tome 1), L'Homme Sans Nom, 2012, 418 pages, 19,90 euros.

L'histoire: Iluvendan et sa région, isolée ou presque du reste du monde dont on ne sait rien depuis la Déchirure, ont basé leur fonctionnement sur l'exploitation du Iolthän, cristal dont la transformation les éclaire, fait fonctionner leur machine, est source de magie... A l'heure des tests pour intégrer une des universités de la ville, les jumeaux Feäsil et Klaod ainsi que leur amie Imenel arrivent dans la cité. De leurs relations à la découverte des manigances politiques autour du Iolthän, nous les suivons dans les recoins d'Iluvendan, et bien plus encore...

Mon avis: on n'est vraiment pas loin du coup de coeur!!!

Il faut dire qu'à la base, je ne voulais pas lire ce livre! Rien qu'à la phrase précédente vous comprenez aisément que c'était une grosse erreur! En effet, l'année dernière aux Imaginales, alors que j'arborais fièrement sur mon badge Ewilan, l'un des auteurs de ce livre, Nicolas Debandt m'a arrêté pour me parler de son livre. J'étais déja passé devant mais cette histoire de cristal source d'énergie et de conflit me tentait sans plus. Et puis on en a parlé, on a parlé de Bottero, il m'a dis qu'il adoré lui aussi, qu'il y avait un petit clin d'oeil à son univers... Et puis du coup je n'ai pas pu résister!! Donc merci monsieur l'auteur qui sait super bien vendre son livre!

En effet, la base de ce livre repose sur un aspect technique: ce fameux cristal qui fait tout fonctionner dans la cité et dont les habitants ne pourraient se passer. Les autorités d'Iluvendan annonce une pénurie et veulent attaquer un leur voisin qui en cacherait. On sent bien d'ailleurs dans certaines phrases que nos deux auteurs sont des scientifiques mais je vous rassure rien d'insurmontable (pas comme Jules Verne nous expliquant comment fabriquer de la nitro-glycérine en plein jungle pendant dix pages, on sent mon traumatisme de L'île Mystérieuse ^^). Ce qui m'a alors frappé, c'est la transposition de problématiques contemporaines dans ce monde fantaisiste: j'y ai vu (je me trompe peut-être mais bon...) les enjeux de contrôle du pétrole et certaines guerres hégémoniques de ce bon vieux Oncle Sam... Enfin bref... C'est tout à fait judicieux, c'est bien amené et bien construit et cela permet de lancer l'histoire... Mais qui ne s'arrête pas là et j'en ai été encore plus séduite. Car finalement, je ne savais pas du tout une fois la guerre déclarée où allaient nous enmener les auteurs! Et pourtant, indice: tout est dans le titre du tome. Cette quête donne un bon rythme au récit avec plus d'un rebondissement, m'a fasciné, m'a fait voyagé, m'a fait comprendre cet univers qu'au début je ne saisissais pas totalement, comme si les auteurs eux voyaient très bien mais ne prenaient pas le temps de nous expliquer, notamment ce qu'est la Déchirure. Des vilains ces auteurs je vous le dis! Je vous rassure, tout s'éclaircit au fur et à mesure, et je pense qu'on en apprendra encore plus dans le second et dernier tome. En plus de mystères sur cet univers, nous en avons beaucoup sur le rôle des personnages... Et vous voulez savoir la vérité!!!! C'est très bien amené, çà vous mets encore une fois un peu dans le flou, mais c'est addictif!

Cette quête, elle est d'abord menée par nos trois personnages principaux. Les jumeaux sont un peu caricaturalement opposés: l'un plus intellectuels veut intégrer l'université des Graveurs qui pratiquent la magie, l'autre veut intégrer l'Académie pour faire partie des forces militaires. Un lien les unit, plus fort qu'un simple lien de jumeau... Et puis il y a Imenel, qui elle veut intégrer les Acrombres... qui ressemblent de pas trop loin aux Marchombres... les fans de Bottero comprendront... C'est leur ami d'enfance et même si un pseudo triangle amoureux est suggéré... et bien il n'est que suggéré et pas du tout agaçant! J'ai beaucoup aimé ces trois personnages qui m'ont fait réagir, surtout Feäsil qui est ma nouvelle tête à claque d'amour, après Hadrien de les étrangers du temps: il manque tellement d'occasion de parler, il s'emporte parfois pour rien, mais on ne peut s'empêcher de l'aimer :) Imenel m'a énormément plu, je l'adore! De plus, ils sont rejoints ou rencontrent plusieurs autres personnages qui sont tout autant appréciables. J'ai trouvé qu'ils étaient tous bien construits, on a une partie de leur histoire et cela a de l'importance dans la quête de nos héros.

Tout ceci porté par un style assez fluide dans l'ensemble, avec de bonnes descriptions pour nous plonger dans le décor et nous permettre de voir avec les yeux de nos héros.

Bref, un très bon moment de lecture et d'aventures! Il est plus qu'évident que je lirais la suite!

Maia