Aujourd'hui, le dernier livre du club de lecture lillois.

ile

Fiche d'identité: Peter May, L'île des chasseurs d'oiseaux, Babel noir, 2011, 414 pages, 9 euros 70

L'histoire: L'inspecteur Fin Macleod a grandi sur une petite île écossaise très traditionaliste et a tout fait pour la quitter. Mais un crime y a été commis, présentant des similitudes avec une de ses affaires. Il y est donc envoyé et va alors être confronté avec les personnes de son passé.

Mon avis: Une très bonne surprise.

Je me suis lancée dans cette lecture sans savoir de quoi cela parlait, sans savoir que c'était une trilogie, sans rien savoir en fait...

J'ai alors été plongée dans un univers froid, un peu hors du temps, où la mer, le vent et la religion mènent la danse. On peut donc dire que point de vue atmosphère, ce livre est parfait. C'est franchement ce qu'on attend quand on lit un livre se passant sur une petite île écossaise/irlandaise ou autre: une atmosphère bien particulière que l'auteur nous rend parfaitement avec des passages pas trop longs, juste comme il faut et bien écrits. Il reprend de plus une tradition réelle (la chasse aux gugas) et tisse autour une toile, un paysage de personnages et une intrigue plus ou moins policière.

Car en effet, si à la base, le prétexte est l'enquête policière, l'auteur alterne avec des chapitres de la vie de notre héros à la première personne (alors que l'enquête est à la troisième personne, c'est original mais un peu déstabilisant) de 3 à 18 ans environ. Fin est un héros cassé par les épreuves de la vie, pas toujours appréciable pour les lecteurs, mais qu'on suit avec plaisir au travers de son passé qui prend finalement le pas sur l'enquête. Mais c'est que ce passé a une importance et j'ai trouvé le tout très finement amené, je n'avais rien vu venir sur le pourquoi et le coupable (contrairement à certains des membres du club) et c'est là aussi le principal et ce qu'on attend d'un bon livre policier. Et malgré le fait que ce soit une trilogie, nous avons une vraie fin je vous rassure.

Bref, un bon moment de lecture, surtout en cette période hivernale. A lire en pleine tempête, un régal! Un policier original.

 

Maia