Ce livre, j'en ai entendu des éloges encore et encore... alors je me devais de le lire! Et puis l'occasion s'est présentée de faire ma première LC avec ma copine Stéphanie du blog Au rendez-vous littéraire. D'ailleurs, nous avons déjà prévu de lire le tome 2 en LC ce mois-ci.

sélection

 

Fiche d'identité: Kiera Cass, La Sélection, Robert Laffont, 2012, 337 pages, 16 euros 90

L'Histoire: America vit à Illéa, monarchie née des cendres des Etats-Unis suite à une guerre contre la Chine. C'est une cinq, une artiste dans le système de caste qui organise la société. Elle est amoureuse depuis deux ans d'un six, Aspen, qu'elle fréquente en cachette. Mais quand La Sélection est lancée, processus à moitié de télé réalité durant lequel le prince Maxon choisira sa future épouse parmi les jeunes filles d'Illéa, sa famille comme Aspen la pousse à s'inscrire. Pour elle, cela signifie renoncer à tout mais également s'exposer aux attaques auxquelles sont soumises le château.

Mon avis: une histoire qui m'a fait vibrer malgré un style qui n'a pas réussi à me happer.

Cela fait très longtemps, d'ailleurs je réfléchis je ne trouve pas de précédent, que je n'avais pas eut un tel ressenti. Je deviens peut-être de plus en plus difficile... Ce livre est sans doute un coup de coeur mais avec une réserve de taille: le style.

L'histoire m'a énormément plu. On part sur des ficelles basiques: un triangle amoureux (un conseil ne PAS lire la quatrième de couverture, çà vous laissera une belle surprise dans l'histoire), un prince qui va tomber amoureux d'une fille modeste, des concurrentes des hautes castes qui sont détestables. On s'en fiche que çà soit basique parce que çà marche! L'histoire de la Sélection nous emmène au milieu des jalousies des filles, des questionnements du prince sur son pays comme ses sentiments mais surtout au milieu de ceux d'America, notre héroïne principale, que l'on comprend d'autant plus que la narration se fait à la première personne. Et son cheminement intérieure comme extérieure est vraiment agréable à suivre, surtout sa conclusion finale qui est pour moi parfaite.

Outre les strass, les paillettes et les sentiments, le gros plus de l'intrigue sont les questions politiques. On découvre petit à petit le monde d'America, que je ne qualifierais pas de dystopique mais d'après-guerre. L'auteur ne nous sert pas une grosse couche d'histoire au début mais nous laisse découvrir petit à petit les règles de la société d'Illéa puis son histoire et sa situation actuelle, ce qui est vraiment appréciable. Et surtout, elle nous laisse entrevoir une suite qui dépassera la simple histoire amoureuse et qui m'intrigue beaucoup!

Parlons des personnages principaux et prenons tout d'abord les deux garçons: Aspen et Maxon. Comment dire... je n'arrive pas à choisir!! Je l'avoue j'ai bien eut envie de mettre une baffe à Aspen à deux/trois reprises. Mais il fait mâle alors il me plaît... Maxon lui est tellement gentille mais fait un peu moins mâle fort alors je suis aussi sur la réserve avec lui. Bref, j'attend de lire la suite pour me décider parce que çà me tracasse de ne parfois pas réussir à choisir ne serait-ce qu'un peu... j'aime bien aimer les deux garçons d'un triangle mais j'aime aussi avoir quand même une préférence pour un des deux et là je n'arrive pas à choisir. America, que dire... je la trouve trop gentille, trop terne parfois même si sa décision finale est très bonne. J'espère qu'elle s'affirmera dans les tomes suivants!

Le problème finalement de tout çà, c'est que le style (ou la traduction je ne sais guère) n'a pas réussi à me happer, m'emporter et me faire vivre l'histoire. Je la trouve parfois trop superficielle, pas assez profonde ni percutante et finalement je n'ai pas vécu le livre à 100%. Exemple type: lorsqu'on a une attaque du château, je ne me suis pas sentie opprimée, pas apeurée... On lit trop vite (et la taille des caractères des éditions de la collection R n'aide en rien, on tourne les pages à la vitesse de la lumière), on n'entre pas assez dans l'atmosphère du livre.

Bref, donnez moi vite la suite, je vais la dévorer, car l'histoire vaut bien qu'on passe sur un style terne.

Maia

PS: la couverture est juste sublime!

Retrouver l'avis de Stéphanie par ici.  

Ce fut un véritable plaisir de partager cette LC avec toi!