Un grand classique çà faisait longtemps, et pas des moindres car pendant mes vacances je me suis attaquée à THE classique...  Je vous rappelle avant ma chronique que la catégorie grands classiques est un peu particulière. Pas de critique aussi aboutie que pour les autres livres (sauf si je me lâche trop) parce que d'une part je n'oserais jamais et d'autre part le but est surtout de vous faire découvrir le livre.

capture_decran_2012-11-08_a_06

(image choisie car je trouve qu'elle résume parfaitement le livre)

Fiche d'identité: Bram Stoker, Dracula, 1897

L'histoire: Jonathan Harker part pour une région reculée du moerre. Dans la demeure de ce dernier, Jonathan Fait de curieuses découvertes. Restée en Angleterre, sa fiancée Mina rejoint sa meilleure amie Lucy dans un petit port, mais très vite ses crises de somnambulismes deviennent inquiétantes...

Mon avis: je n'avais pas été bluffé ainsi depuis très longtemps!

Je n'avais jamais lu ni vu quoique ce soit à propos de Dracula et vraiment je vous conseille ce livre qui pose les bases de la figure du vampire dans notre société.

Première surprise, c'est un récit épistolaire aux multiples auteurs et multiples supports: journaux, enregistrements, coupures de presse, lettres... qui vous plongent au milieu des doutes, des peurs, des interrogations, des enquêtes de nos personnages. 

Deuxième surprise: Dracula est le grand absent de ce livre! On le voit, on essaye de comprendre ce qu'il est et ses pouvoirs mais jamais lui ne prend la plume... et c'est ce point qui m'a surprise... j'aurais voulu un journal de Dracula et là je pense que çà aurait été grandiose. Par contre on rencontre avec plaisir une autre figure mythique: Van Helsing que j'ai tout bonnement adoré, dans ses excès, dans son intelligence...

Troisième surprise: le comte sort en plein jour! Qu'on ne vienne plus me dire qu'un vampire ne sort pas la journée! (Bon ok lui ne brille pas comme une tiare de princesse, ceux qui ont vu la vidéo comprendront...)

Si j'ai peiné parfois sur l'écriture, le récit et le voyage (les descriptions nous transportent) en valent largement la peine.

Bref, je suis mordue et compte bien voir et lire d'autres choses sur notre cher comte.

Une question me taraude toujours, qu'ont pensé les contemporains quand ils ont lu le livre. Parce que nous on sait que Dracula est un vampire mais eux le savaient-ils à l'avance où ont-ils découvert cela au fur et à mesure de leur lecture? En tous cas merci à Cassiopée qui m'a trouvé ceci pour répondre un peu à mes questions:                              http://www.bramstokerestate.com/Legacy-of-Dracula-reviews-Dublin-Hamilton-Deane-Nosferatu.html

Maia

 

 Ce billet rentre dans le cadre du challenge la littérature fait son cinéma:

Challenge La Littérature fait son cinéma 2012

 Mais aussi dans le challenge:

 

challengePalace

 

Et dans le challenge:

challengefantastique