dans l'univers

 

Bonjour à tous!

Souvenez-vous en septembre, je vous disais que j'allais rentrer dans l'univers de Valérie, ma partenaire, et pour cela lire deux livres d'une liste qu'elle m'avait établi (mon article qui vous explique tout ici). Il est l'heure de la première chronique (même plus que l'heure puisque j'ai un jour de retard ^^). Je vous invite à aller voir son billet sur un livre de ma liste Dix petits nègres, ici.

 

orgueils

 

Fiche d'identité: Jane Austen, Orgueil et Préjugés, 10/18, 346 pages, 1813, 6 euros 93.

Résumé: Nous suivons Elizabeth Bennet et ses soeurs, dont la mère n'aspire qu'à les marier à un bon parti. Justement, Monsieur Bingley loue avec ses soeurs et un ami, Monsieur Darcy, une propriété proche de la famille Bennet. Si ce Monsieur trouve vite les grâces de la soeur aînée d'Elizabeth, les frasques de ses plus jeunes soeurs et le comportement honteux de sa mère pourrait bien compromettre son mariage. D'autant que ce Monsieur Darcy parait fort hautain et dénigre très vite les Bennet...

Mon avis: j'ai eut ma révélation austenienne :)

Pourquoi n'avais-je pas lu ce livre avant!!!! J'ai tout simplement adoré.

J'avais vu les téléfilms de la BBC et le film, mais j'ai été bluffé par ce livre. La raison principale en est tout bonnement la facilité de lecture que j'ai éprouvé. Je m'attendais à une écriture lourde et pompeuse et en fait Jane Austen a une écriture que j'aime qualifier de best sellerienne, c'est à dire très accessible, fluide mais juste. Bref, elle écrit bien. 

Pour l'histoire, pas de suprise bien sûr. Plusieurs histoires d'amour arosées de bals, de convenances, d'orgueils et de préjugés ^^ A aucun moment on ne tombe dans le côté fleur bleue et paquerette. Le personnage d"Elizabeth est celui d'une femme en avance sur son époque, qui pense par elle même et qui se protège des hommes de son âge et de son époque. Elle est en parfait contraste avec sa soeur Lydia, l'écervelée de la famille qui représente dans l'excès les jeunes filles qui désirent se marier à tout prix. Monsieur Darcy est parfait! Le gros plus par rapport aux films et téléfilms c'est que Jane Austen narre son histoire d'une manière quasi omniscience et l'on passe donc des pensées d'Elizabeth aux pensées de Monsieur Darcy que l'on comprend alors beaucoup mieux dans le livre. J'ai suivi chaque personnage avec intérêt car chacun à son caractère propre et une histoire qui va avec.

J'ai particulièrement aimé la réflexion que nous impose le livre de qui est finalement vraiment orgueileux, est-ce mal? En quoi les préjugés ruinent facilement vos relations avec autrui, des questions qui sont encore bien actuelles malgré la suppression des conventions de l'époque.

Bref, vite passez-en moi un autre!

Maia

Cet article rentre, en plus de mon projet avec Valérie, dans le cadre du challenge Quand la littérature fait son cinéma mais également dans le grand challenge de Palace of Books.

 

Challenge La Littérature fait son cinéma 2012

challengePalace