Il y a bien longtemps que j'aurais dû écrire ce billet, du coup je ne me souviens plus trop du livre mais çà a été un vrai coup de coeur!

cité des ténèbres

 

Fiche d'identité: Cassandra Clare, la cité des ténèbres tome 1 la coupe mortelle, pocket jeunesse, 2012, 176 pages, 18 euros 15

L'histoire: Clary est une adolescente comme les autres, jusqu'au jour où il lui arrive quelque chose d'incompréhensible en soirée où elle rencontre trois jeunes gens chassant un démon. Puis sa mère se fait enlever... Clary va alors découvrir la vérité sur son passé et va pénétrer dans un univers qu'elle ne connaissait pas jusqu'alors: celui des Chasseurs d'Ombres.

Mon avis: un énorme coup de coeur.

J'ai été transporté durant cette lecture et j'ai littéralement dévoré ce livre. Un bon cocktail en est la raison.

Des personnages attirants, surtout Jace que j'ai adoré: son passé, son caractère, sa façon d'être, tout quoi! J'ai beaucoup aimé aussi Isabelle et Alec. En fait ce trio m'a fait pensé à Isabelle, Max et Mickael de Roswell, si vous regardiez. Du coup, je me suis attachée encore plus vite aux trois, j'ai adoré ces trois caractères tellement différents et tellement complémentaires. Finalement, c'est Clary, le personnage principale, qui m'a le moins plû. Non pas que je ne l'ai pas aimé mais juste je me suis pas attachée à elle, sauf lors de la révélation finale où j'ai été tellement dégoutée pour elle! Ceux qui ont lu comprendront. De même, Simon et (attention spoiler) le triangle amoureux ne m'a pas du tout touché... Pourtant il a tout pour qu'on l'apprécie ce Simon. Mais je ne l'ai pas connu assez dans ce tome pour m'y attacher, à voire dans les prochains tomes.

Une histoire toujours en actions. Il se passe toujours quelque chose dans ce livre, on ne s'ennuie jamais. Finalement, l'intrigue ne présente pas vraiment d'originalité. J'avais vu venir presque tout (sauf la révélation finale). L'univers développé est parfois trop complexe à mon goût. J'ai eut du mal à comprendre parfois le rôle des chasseurs d'ombres, qui étaient gentils, qui étaient méchants, qui devaient faire quoi. Mais comme durant tout le livre on ne s'ennuie pas une minute, ces défauts ont été compensés.

Un style d'écriture très fluide, avec des descriptions comme je les aime, c'est-à-dire ni trop lourdes, ni trop légères, qui permettent de bien imaginer les décors traversés par nos personnages.

Bref, j'ai adoré et je vais vite me procurer la suite!

Maia

Une adaptation cinématographique est prévue pour 2013!

Challenge La Littérature fait son cinéma 2012