La semaine dernière, ma kiné (oui oui j'ai une très bonne kiné), grande lectrice de Musso et Lévy, m'a prêté un de ses préférés pour m'initier. En effet, je ne m'étais jamais résolue à essayer un de leur roman. Aujourd'hui donc voici le compte-rendu de ma première rencontre avec Monsieur Musso.

 

Fiche d'identité: Guillaume Musso, La fille de papier, XO Éditions, 2010, 367 pages, 20 euros.fille papier

Bien-sûr il est maintenant disponible en format poche chez Pocket pour 7 euros 60.

L'histoire: Après une déception amoureuse, l'auteur a succès Tom Boyd sombe dans la dépression, l'alcool, la drogue et n'arrive pas à écrire le dernier tome de sa trilogie. Ses amis sont désespérés... Et puis, une nuit, un des personnages de son roman tombe dans le monde réelle d'une édition défectueuse...Elle lui propose de l'aider à reconquérir sa belle contre l'écriture du dernier tome pour qu'elle puisse retrouver son amant.

Mon avis: une rencontre très plaisante avec Musso

J'ai beaucoup aimé l'histoire de ce livre. Cela doit beaucoup aux personnages mis en scène ici et aux thèmes qu'ils permettent d'aborder. Trois amis issus de ce qu'en France on appelle les cités, des quartiers les plus pauvres, les plus dangereux... Tom s'en sort grâce à son talent d'écrivain. Mais que peut-il devenir maintenant qu'il ne sait plus écrire? Le thème de la page blanche de l'écrivain, de la détresse face à cela car sans livre plus d'écrivain m'a plût. Son ami Milo, ancien membre d'un gang, est aujourd'hui son agent. Enchaînant les conquêtes, il est le personnage type tombeur mais fragile, qui cherche finalement l'amour. Leur amie Carole est le personnage que j'ai préféré. Elle aussi est assez caricaturale (je ne vous dirais pas pourquoi sinon j'en révélerai trop!). Enfance difficile, aujourd'hui membre des forces de l'ordre. Et puis il y a Billie, la fille de papier, qui  campe une jeune fille qui se plaint des histoires sans lendemain avec les mecs les plus méchants que lui impose son auteur et veut qu'enfin son amant quitte sa femme pour elle. En somme des personnages que j'appelle type car ils représentent bien l'idée qu'on se fait des cités, des filles qui se font avoir par les mecs... Et puis tout au long du roman, l'édition défectueuse touche des personnages plutôt touchants eux-aussi.

Le style d'écriture fait que le livre se lit rapidement. J'ai particulièrement aimé les citations en début de chapitre qui sont très recherchées pour coller au plus près de l'histoire. Quand à la fin... j'ai sauté au plafond et m'en suis arrêtée dans ma station de métro pour finir ma lecture avant de rentrer chez moi.

Un bravo également à la mise en page et aux changements de police pour les textos et les dialogues à la rallonge de Billie.

Bref, je lirais avec plaisir un autre Musso, d'autant qu'après coup ma soeur bibliothécaire m'a dit que celui là n'était pas le meilleur selon ses lecteurs. Et vous, qu'en avez-vous pensé?

Maia