Fiche d'identité: Carole Martinez, Du domaine des murmures, Editions Gallimard, 2011, 190 pages, 16 euros 90. Ce livre a été élu Prix Goncourt des lycéens 2011.

L'histoire: En 1187, Esclarmonde, fille du seigneur du domaine des murmures, refuse de prendre époux et demande à ce qu'on du_domaine_des_murmuresutilise sa dot pour construire une église et une pièce attenante afin de l'y enfermer. Elle veut devenir une recluse, consacrer sa vie à Dieu et à la prière. Une fois enfermée, elle peut encore communiquer avec le monde grâce à sa fenestrelle. Elevée au rang de sainte, son influence et son importance grandie... Mais un évènement dramatique le jour de son enfermement va changer sa vision de la vie...

Mon avis: Une histoire qui ne vous laissera pas indifférent... J'ai beaucoup aimé!

Ce livre est vraiment très bien. J'ai tout de suite été prise dans l'histoire de cette pauvre Esclarmonde qui ne demande qu'à se retirer du monde pour se rapprocher de Dieu et qui n'y parviendra finalement que quelques jours.

Le style de l'auteur est particulièrement agréable, sans trop d'ornements pour ne pas alourdir le récit. J'ai beaucoup aimé le découpage en petit chapitre jusqu'à la page 100 environ et pour les 50 dernières pages. Entre deux la lecture a été plus lente car les chapitres plus longs (et l'histoire m'a moins accrochée). Le récit est écrit à la première personne ce qui vous intègre encore plus au récit. De plus Esclarmonde s'adresse parfois directement au lecteur, et cela m'a encore plus plû.

Le côté historique est bien-sûr très important dans ce livre. On nous montre l'importance fondamentale de la religion dans la société du Moyen-Age, ce que les gens sont prêts à faire ou à croire pour atteindre le salut. L'auteur nous dépeint l'importance des personnes érigées en saint/saintes comme intercesseurs entre les hommes et les dieux, le pouvoir de ces personnes sur les actions des Hommes mais aussi l'hyprocrisie sur laquelle repose cette société, qui pense qu'elle peut tout faire si ensuite elle se confesse et suit les conseils de l'intercesseur (elle arrive à leur faire faire tout et n'importe quoi!). Enfin, se pose également la question des limites de la foi des croyants "ordinaires " comme des personnes abandonnant leur vie à Dieu.

Bref, une lecture que vous pouvez faire rapidement et qui vous plaira sans aucun doute!

Maia